• Xynthia : un procès pour que le désastre ne se reproduise pas !

    Xynthia : un procès pour que le désastre ne se reproduise pas !Dans la nuit du 27 au 28 février 2010, au plus fort d'une dépression atmosphérique, la tempête Xynthia conjuguée à une marée de fort coefficient frappait la côte atlantique, y causant 46 morts. 29 de ces victimes, prises au piège de la submersion marine, étaient localisées dans la seule commune de La Faute-sur-Mer, dans des lotissements relativement récents.

    À l'issue d'une longue et minutieuse instruction, le procès pénal qui s'ouvre ce lundi 15 septembre aux Sables d'Olonne – il devrait durer 5 semaines – va s'attacher à déterminer et à faire comprendre l'enchaînement des faits, et surtout la nature des décisions ou même des abstentions d'agir qui ont conduit à un tel désastre. Tant il est vrai que ces 29 décès survenus en un seul lieu ne peuvent pas résulter d'un simple coup du sort ou d'un malencontreux et imprévisible concours de circonstances...

    Aussi bien, au-delà des responsabilités locales, ce sont assurément des facteurs-clefs de l'excessive « littoralisation » de notre société qui se trouvent, en toile de fond, mis en cause. Il est urgent de stopper, et même de faire régresser l'urbanisation à outrance du littoral, phénomène qui expose à un risque « naturel » avéré la population se concentrant depuis quelques dizaines d'années seulement sur la bande côtière.

    « Contrôles environnementaux : le préfet lâche ses services en rase campagne.Xynthia : un drame humain qui aurait dû être empêché »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :