• Menaces contre le centre régional de la biodiversité de Beautour : signez la pétition !

    L'association Georges Durand Beautour, alarmée par la situation faite au Centre régional de la biodiversité de Beautour par les collectivités qui en ont la responsabilité : le conseil régional des Pays de la Loire et l'agglomération de La Roche-sur-Yon, et s'inquiétant des menaces de réaffectation du site vers une autre vocation, vient de mettre en ligne une pétition que nous vous invitons à signer.

    Menaces contre le centre régional de la biodiversité de Beautour : signez la pétition !

    Pour la biodiversité,
    sauvons Beautour en Vendée !

     Suivre ce lien pour signer la pétition

     

    Quelques éléments de présentation :

    Localisé à La Roche-sur-Yon, le Centre Beautour est né de l'héritage d'un homme, notable yonnais mais surtout naturaliste de la première moitié du XXe siècle : Georges Durand (1886-1964), que la passion pour les sciences de la nature a conduit à constituer une exceptionnelle collection de référence : 2 herbiers de 4 500 plantes, 4 000 oiseaux dont  2 600 capturés en Vendée et 150 000 insectes.

    En 1988 et après bien des vicissitudes, l'Association Georges Durand Beautour est créée dans l'objectif de sauver le domaine alors à l'abandon de Georges Durand et d'y voir valorisées ses collections léguées au Museum National d'Histoire Naturelle.

    La ville de La Roche-sur-Yon rachète Beautour en 2007, puis confie, par un bail emphytéotique de 99 ans, le site à la région des Pays de la Loire qui y entreprend un projet de rénovation et de valorisation. Beautour devient le centre régional de découverte de la biodiversité, inauguré en juin 2013.

    Ses missions se déclinent ainsi :

    • Sensibiliser le grand public aux enjeux de la protection de l'environnement et de la sauvegarde de la biodiversité, en s'appuyant sur la recherche et l'innovation développées dans ces domaines ;
    • Partager ces enjeux dès le plus jeune âge, en valorisant également, auprès du public scolaire, les filières scientifiques ;
    • Valoriser les collections du naturaliste vendéen Georges Durand, en s'appuyant sur les compétences des acteurs associatifs locaux.

     

    Elles sont aujourd'hui remises en cause au profit d'un projet flou censé évoquer « la thématique du végétal et du bien-manger »...

    « Semaine pour les alternatives aux pesticides : films, débats, exposition...Enquête publique sur le projet de parc éolien en mer des îles d’Yeu et Noirmoutier »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :