• « Les réserves de substitution réveillent des tensions »

    Les « réserves de substitution » réveillent les densions

    Ouest-France, 13 avril 2017

    Trois programmes de « réserves de substitution » ont été mis en place dans le Sud-Vendée, sur la bordure nord du Marais Poitevin, afin de limiter les prélèvements de l'irrigation agricole en période estivale1. Il s'agit d'effectuer une part de ces prélèvements du 1er novembre au 31 mars de manière à stocker l'eau dans ces réserves en vue de son utilisation en été.

    Quand la règle est détournée, la Coordination pour la défense du Marais Poitevin, la Ligue pour la protection des Oiseaux et Vendée Nature Environnement montent au créneau !

     __________

    1 Ce sont 22 de ces réserves (2 restent encore à réaliser) qui sont actuellement en service, pour une capacité de stockage de 10 Mm3. 15 Mm3 restent attribués en période estivale. Le tout est prélevé, pour l'essentiel, dans les nappes du Sud-Vendée.

    « Le réseau FNE vigilant sur le respect des arrêtés « pesticides »L'inventaire des cours d'eau : quelles garanties ? »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :