• En Vendée aussi, les poussières fines dégradent la qualité de l'air.

    Indice de qualité de l'airL'indice de qualité de l'air suivi dans la région par Air Pays de la Loire est actuellement dégradé de manière significative par le taux de poussières – ou de particules – fines.

    Le seuil d'information et de recommandations à la population (50 μg/m3 de poussières fines en moyenne pendant 24 heures) a été dépassé cinq jours sur sept de cette semaine dans l'agglomération de La Roche-sur-Yon et plusieurs fois dans tout le département, qui se trouve à nouveau aujourd'hui dans cette situation.

    Les poussières fines dégradent la qualité de l'air.

    Evolution de l'indice de qualité à La Roche-sur-Yon, semaine 13 de 2013.
    Données : Air Pays de la Loire.

    L'indice journalier est établi sur une échelle de 1 (très bon) à 10 (très mauvais). Il prend en compte quatre polluants : le dioxyde de souffre (SO2), le dioxyde d'azote (NO2), l'ozone (O3) et les poussières fines (PS) de diamètre inférieur à 10 micromètres (μm).

    La formation de ces particules fines est due principalement aux systèmes de chauffage, au trafic routier, aux pratiques agricoles et à l’industrie. Leur faible dispersion est favorisée par les conditions anticycloniques du moment.
     
    Selon le ministère de l'écologie, « la mauvaise qualité de l’air due aux particules peut favoriser l’émergence de symptômes non spécifiques à court terme - tels que des manifestations allergiques ou de l'asthme, et contribuer à des effets à long terme notamment sur les personnes sensibles (déficients respiratoires et cardio-vasculaires, enfants en bas âge, personnes âgées). »
     
    Les impacts sanitaires globaux de cette pollution ont fait l'objet d'une étude alarmante de l'Organisation mondiale de la santé.
     
    Par son caractère rural et sa situation géographique, le département de la Vendée est habituellement encore relativement préservé de tels épisodes. Il n'en reste pas moins qu'au-delà de l'alerte aux personnes les plus vulnérables et des habituels conseils aux usagers diffusés par les autorités, cette situation doit inciter à renforcer, tant au plan local que national, les actions de réduction à la source des émissions, dont les actions en faveur des modes de transport les moins polluants, et plus généralement toutes les actions de protection de la qualité de l'air.
     
    Il convient surtout de ne pas négliger le fait que les expositions les plus fréquentes, correspondant à des niveaux modérés de pollution, sont responsables de l’essentiel de l’impact sanitaire1. En d'autres termes, selon l'Afsset, « dans nos régions, l’impact sanitaire prépondérant est dû aux expositions répétées à des niveaux modérés de particules et non aux quelques pics.2»
     
    __________

    Impact sanitaire de pollution atmosphérique urbaine – rapport 1 : Estimation de l’impact lié à l’exposition chronique aux particules fines sur la mortalité par cancer du poumon et par maladies cardio-respiratoires en 2002 avec projections d’ici 2020. Afsse, mai 2004.
    2 Pollution par les particules dans l'air ambiant. Avis de l'Afsset, mars 2009.

    oOo
     
    Pour en savoir plus sur le dispositif de surveillance, d'information et d'alerte :
     
     
    Sur les normes en vigueur :
     
    Le décret n° 2010-1250 du 21 octobre 2010 relatif à la qualité de l'air (transposant la directive 2008/50/CE du Parlement européen et du Conseil du 21 mai 2008) a renforcé les normes de qualité de l'air.
     
    S'agissant des poussières fines de moins de 10 μm, sont définis :
     
    Un objectif de qualité : 30 µg/m³ en moyenne annuelle civile ;
    Un seuil d'information et de recommandation : 50 µg/m³ en moyenne journalière ;
    Un seuil d'alerte : 80 µg/m³ en moyenne journalière.

    Des valeurs limites pour la protection de la santé sont également fixées :
    – 50 µg/m³ en moyenne journalière à ne pas dépasser plus de trente-cinq fois par année civile ;
    – 40 µg/m³ en moyenne annuelle civile.
    « Le bon état des eaux superficielles : pour quand ?Plan méthanisation, gare aux dérives ! »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :